[Test] InFamous Second Son

Coucou @ tous aujourd’hui petit test d’inFamous second son. Un grand merci à Playstation France pour l’envoi du jeu car c’est tout simplement un jeu génial !!!!

InFamous second son est uniquement sorti sur PS4 et du coups exit l’ancien héro des InFamous de PS3 : Cole. Bienvenu à notre nouveau héro : Delsin !

Second son est le 3eme ou 4eme opus de la licence inFamous. Cela dépend si on prend en compte le inFamous festival of blood,  mini jeu psn exclusivement en dématérialisé et très court qui aurait pu être un DLC …

Dans ce nouvel opus on reprend les grandes lignes qui ont fait le succès de la licence, vous avez des supers pouvoirs et la liberté de les utiliser à votre guise pour faire le bien ou …. le mal.

inFAMOUS_Second_Son-test-1

Bref on démarre ce petit inFamous avec Delsin jeune amérindien au look d’ado rebelle. Ce jeune homme qui aime beaucoup s’amuser et qui pratique l’humour avec un bon second degré est aussi un adepte des tags. Personnage charismatique, Delsin a la capacité d’absorber le pouvoir des autres porteurs. Et ça c’est vraiment top !!! A la manière d’un éponge vous récupérez le pouvoir d’un porteur avec qui vous entrez en contact. Suite à un accident d’un camion du DUP transportant des porteurs, vous récupérez le pouvoir de la fumée et c’est là le début de la fin … En effet, le DUP est une organisation qui emprisonne les porteurs pour éradiquer la menace bioterroriste. Bref je ne vais pas vous spoliez le jeu, …

Que dire sûre ce jeu mise à part, GENIAL ! J’ai adoré le jeu, il est beau graphiquement, se prend très vite en main et est super fluide. Pour ma part c’est le jeu à posséder sur PS4 et c’est d’ailleurs mon jeu blu ray préféré sur cette console. Le pavé tactile est utilisé à bon escient. Juste quelques touches de tactile par si par là, ce n’est pas trop, et c’est bien pensé. Je trouve sympa de pouvoir utiliser plusieurs pouvoirs mais du coup j’en aurais voulu encore plus (mon coté mégalo peut être ^^) et puis bon le dernier pouvoir arrive trop tard et ne sert quasi à rien. Le jeu est super on parcourt à toute vitesse l’histoire et les missions secondaires mais voilà du coup comme c’est un jeu cool et bien on le fait vite et on s’aperçoit d’autant plus vite que la carte de Seattle est toute petite et que l’histoire n’est pas très longue. Les missions secondaires sont toujours les mêmes (tag, caméra cachée, assaut du  DUP, trouver une conversation, …) mais personnellement cela ne m’a pas plus dérangé que ça d’autant plus que tagger les murs de Seattle c’est le pied. On peut même choisir entre deux tags à chaque fois ( ce qui influx le Karma). L’arbre d’évolution du perso est pas mal fait avec des capacités qui ne peuvent s’obtenir qu’en karma maléfique ou d’autres qu’en bénéfique. Il y a 5 niveaux de karma et une fois atteint le dernier niveau, on rempli une jauge permettant de lancer une super attaque avec un visuel fort sympathique ^^ .

inFAMOUS_Second_Son-test-2

Il fallait que je le précise, mon mari a surkiffé le générique de fin …. Nirvana.

Bref vous l’aurez compris je suis très enthousiaste sur ce jeu, un quasi sans faute pour ce nouveau InFamous que je recommande fortement @tous ^^ Il est même indispensable dans toutes bonnes ludothèques :p

Souvent les licences perdent de qualité avec les suites et bien avec InFamous je trouve que c’est l’inverse. Second son et Delsin sont au dessus de InFamous et Cole ;)

inFAMOUS_Second_Son-test-3

Enfin un jeu PS4 qui envoie du lourd…

Nota pour les chasseurs de trophée : platine simple et pas long !!! Il vous faudra juste finir le jeu 2 fois dont une en expert. Il vous faudra également suivre les deux voies karmiques (Maléfique et Bénéfique).

Points positifs :
– Un nouveau héro charismatique
– Plein de super pouvoir fun et toujours la possibilité de choisir son destin on se sent vraiment puissant et maitre de son destin
– Un jeu et un gameplay simple, très fluide et intuitif
– Un jeu digne de la ps4, vraiment très beau

Points négatifs :
– Carte de la ville petite + Histoire courte durée de vie faible
– Delsin est le frère caché de Lara Croft, il ne sait pas nager tssssssssssst

Ma note pour ce jeu : 17/20
Testé sur PS4

[Test] Killzone Shadow Fall

Killzone Shadow Fall est un jeu développé par le studio Guérilla qui est sorti exclusivement sur la Ps4.

Il était disponible dès la sortie de la console, on pouvait d’ailleurs trouver (très difficilement) un pack de lancement comprenant le jeu, deux manettes et la Playstation camera.

Je ne vous présenterais plus la saga Killzone, très bon jeu de FPS. Il s’agit ici du 4ème opus sur console (5ème si on compte celui sorti sur PSVita).

killzone-ps4-test-1

Niveau scénario, il s’agit de la suite de Killzone 3 30 ans après.. La planète Helghan ayant été ravagée lors du dernier opus, les Velcans, bien gentils décident d’accueillir les Helghasts sur leur planète. Velcan est ainsi séparée en deux par un mur. Chaque peuple évolue de son coté, ce qui bien évidemment va développer des conflits, des situations militaires nécessitant l’intervention d’un héro ! .  Ce héro bien sur nous l’incarnerons, il s’agit de Lucas Kellen, un « Shadow Marshall » de l’ISA.

Étant fan de cette licence j’attendais avec impatience ce nouvel opus.

Graphiquement, rien à dire, le jeu est vraiment très beau, on a vraiment une sensation de profondeur et de netteté d’image. Moi qui trouvais déjà les jeux très beau sur ps3, je n’ai vraiment pas été déçu.

killzone-ps4-test-2

L’ambiance est plutôt bien réussi, les niveau sont très diversifiés, on passe de combat sur une planète, à un vaisseau spatiale. Les map sont assez grandes, j’avoue qu’au début j’avais du mal à me repérer, jusqu’à ce que je trouve la touche qui permet d’afficher les objectifs ^^ (c’est mon coté blond qui ressort parfois)

Le gameplay est très surprenant, bien évidement on retrouve la façon de jouer des killzones, mais cette fois un « drone » a été ajouté. Il va vous tenir compagnie tout le long de l’histoire. On a la possibilité de lui faire faire différentes actions en utilisant le pavé tactile de la manette.(haut, bas, gauche droite). Il peut par exemple se transformer en tyrolienne, ce qui est bien pratique pour se rendre dans des zones inaccessibles. Il peut aussi vous réanimer si vous avez en stock des poches d’adrénaline. Il a encore pas mal d’autre possibilité en stock, comme attaquer les ennemis … mais je vous laisse les découvrir.

Le fait de devoir faire glisser son doigt sur la manette et le fait de ne plus avoir de bouton start et assez troublant au début ^^ après quelques heures de jeu, ça devient intuitif.

A noter que la jouabilité au move n’a pas été prévue dans cet opus alors qu’il avait été mis en avant lors du 3.

En résumé que du positif sur le mode solo, un plus pour le graphisme et l’utilisation des nouvelles capacité de la console (comme le pavé tactile de la manette), une ambiance très réussie avec un coté de dead space comme dans le vaisseau spatial.

killzone-ps4-test-3

Un mode multi est aussi présent, il est plutôt bien pensé. Mais ce mode multijoueur peut être la vraie bête noire des chasseurs de trophées (plusieurs dizaines, voir centaines d’heures de jeu pour boucler se mode et récupérer les trophées tant convoités).

Pour les chasseurs de platine, le solo de ce jeu ne devrait pas poser de problème, mais le multi va être très très très long.

Très bon jeu sur PS4, je le conseille, il montre un peu la puissance de notre nouvelle « machine ». Les « vraie » jeux PS4 sont assez rares pour l’instant alors autant en profiter ^^

Testé sur PS4

[Critique] Avant première : Supercondriaque

Coucou à tous ce 14 Janvier je me suis fais une belle avant première : Supercondriaque. Sortie en salle prévue pour le 26 Février 2014.

Supercondriaque est un film qui remet en scène un duo qui marche bien à l’écran : Dany Boon et Kad Merad. Dany Boon qui avait déjà réalisé Bienvenu chez les ch’tis refait appel à son comparse du rire pour son 4ème film en tant que réalisateur. A noter dans son film la petite apparition de Valérie Bonneton (avec qui il a partagé l’affiche de son dernier film en tant qu’acteur dans Eyjafjallajokull) et Guy Lecluyse (Bienvenu chez les ch’tis).

1526678_392077184261516_782680391_n

Bref Supercondriaque est un film écrit et réalisé par Dany Boon. Dans un style où il excelle, le genre comique; Dany nous emmène au pays du malade imaginaire!

Le synopsis : Romain Faubert (Mister Boon) bientôt la quarantaine, vit seul et vraiment très seul. Il a pour seul ami, son médecin traitant (Kad); normal pour un hyper…. euh supercondriaque ! Et bien sur il travaille dans  le domaine médical, mais bon voilà son métier de photographe pour dictionnaire médical n’arrange rien à sa phobie des maladies. Adepte de l’automédication, des urgences, des pompiers, des recherches google sur les maladies et surtout des visites régulières chez son médecin traitant notre anxieux obsessionnel des microbes, acariens, et autres va provoquer  l’énervement de son soit disant ami. Celui ci se met donc en tête de le caser afin de se débarrasser de ce patient envahissant en le refilant à une femme en espérant que l’amour guérira le malade imaginaire. Mais voilà comment trouver quelqu’un à un homme qui ne supporte même pas qu’on lui fasse la bise.

supercondriaque-critique-1

Ce film qui se moque ouvertement des hypocondriaques est vraiment à prendre sur le ton de l’humour. Dany Boon en fait des tonnes et surjoue l’hypocondriaque ce qui fait naître le supercondriaque ! Je me suis vraiment marrée en visionnant le film. Un bon moment de détente pour tout public. Humour bien lourd et film parfois complètement décalé, ça me plait! Je ne vais pas voir un film de Dany Boon au ciné pour voir de la finesse mais pour me marrer comme une baleine !

Film pour tout public

Je le recommande

Ma note : 4/5

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.

Partenaire : Pixitroc -