Test Killzone Shadow Fall

Test Killzone Shadow Fall

Killzone Shadow Fall est un jeu développé par le studio Guérilla qui est sorti exclusivement sur la Ps4.

Il était disponible dès la sortie de la console, on pouvait d’ailleurs trouver (très difficilement) un pack de lancement comprenant le jeu, deux manettes et la Playstation camera.

Je ne vous présenterais plus la saga Killzone, très bon jeu de FPS. Il s’agit ici du 4ème opus sur console (5ème si on compte celui sorti sur PSVita).

Niveau scénario, il s’agit de la suite de Killzone 3 30 ans après.. La planète Helghan ayant été ravagée lors du dernier opus, les Velcans, bien gentils décident d’accueillir les Helghasts sur leur planète. Velcan est ainsi séparée en deux par un mur. Chaque peuple évolue de son coté, ce qui bien évidemment va développer des conflits, des situations militaires nécessitant l’intervention d’un héro ! .  Ce héro bien sur nous l’incarnerons, il s’agit de Lucas Kellen, un « Shadow Marshall » de l’ISA.

Étant fan de cette licence j’attendais avec impatience ce nouvel opus.

Graphiquement, rien à dire, le jeu est vraiment très beau, on a vraiment une sensation de profondeur et de netteté d’image. Moi qui trouvais déjà les jeux très beau sur ps3, je n’ai vraiment pas été déçu.

L’ambiance est plutôt bien réussi, les niveau sont très diversifiés, on passe de combat sur une planète, à un vaisseau spatiale. Les map sont assez grandes, j’avoue qu’au début j’avais du mal à me repérer, jusqu’à ce que je trouve la touche qui permet d’afficher les objectifs ^^ (c’est mon coté blond qui ressort parfois)

Le gameplay est très surprenant, bien évidement on retrouve la façon de jouer des killzones, mais cette fois un « drone » a été ajouté. Il va vous tenir compagnie tout le long de l’histoire. On a la possibilité de lui faire faire différentes actions en utilisant le pavé tactile de la manette.(haut, bas, gauche droite). Il peut par exemple se transformer en tyrolienne, ce qui est bien pratique pour se rendre dans des zones inaccessibles. Il peut aussi vous réanimer si vous avez en stock des poches d’adrénaline. Il a encore pas mal d’autre possibilité en stock, comme attaquer les ennemis … mais je vous laisse les découvrir.

Le fait de devoir faire glisser son doigt sur la manette et le fait de ne plus avoir de bouton start et assez troublant au début ^^ après quelques heures de jeu, ça devient intuitif.

A noter que la jouabilité au move n’a pas été prévue dans cet opus alors qu’il avait été mis en avant lors du 3.

En résumé que du positif sur le mode solo, un plus pour le graphisme et l’utilisation des nouvelles capacité de la console (comme le pavé tactile de la manette), une ambiance très réussie avec un coté de dead space comme dans le vaisseau spatial.

Un mode multi est aussi présent, il est plutôt bien pensé. Mais ce mode multijoueur peut être la vraie bête noire des chasseurs de trophées (plusieurs dizaines, voir centaines d’heures de jeu pour boucler se mode et récupérer les trophées tant convoités).

Pour les chasseurs de platine, le solo de ce jeu ne devrait pas poser de problème, mais le multi va être très très très long.

Très bon jeu sur PS4, je le conseille, il montre un peu la puissance de notre nouvelle « machine ». Les « vraie » jeux PS4 sont assez rares pour l’instant alors autant en profiter ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *